Histoires du pays de l’or Jack London

Sale!

Histoires du pays de l’or

“Ceci étant une histoire de pays minier, et plus vraie qu’elle ne semble, on peut s’attendre à un récit de déveine. Tout dépend du point de vue où l’on se place. Le mot déveine est un euphémisme en ce qui concerne les dénommés Kink Mitchell et Houtchinou Bill ; tout le Yukon, d’ailleurs, connaît leur opinion arrêtée sur ce point.
Ce fut pendant l’automne de 1896 que les deux associés descendirent sur la rive orientale du fleuve et tirèrent d’une cache couverte de mousse une pirogue de Peterborough. Les deux compagnons n’étaient pas précisément beaux à voir. Un été passé à la recherche de mines, rempli de fatigue et plutôt vide de mangeaille, leur laissait des habits en haillons et des corps presque cadavériques. Un nuage de moustiques bourdonnait autour de leurs têtes, et ils s’étaient enduit le visage d’argile bleue. Chacun portait un morceau de cette terre humide, et à mesure qu’elle séchait et tombait de leur figure, ils replâtraient la brèche”.

Jack London, est un écrivainaméricain dont les thèmes de prédilection sont l’aventure et la nature sauvage.Il est l’auteur de L’Appel de la forêt et d’autres romans célèbres (Croc-Blanc, Le Talon de fer), dont certains (Martin Eden, Le Cabaret de la dernière chance) auto-biographiques, ainsi que plus de deux cents nouvelles (dont cent soixante-quinze publiées de son vivant).Bien que cet aspect-là de son œuvre soit généralement négligé, il a tiré aussi de ses lectures et de sa propre vie de misère l’inspiration pour de nombreux ouvrages très engagés et à coloration socialiste.Il a été l’un des premiers Américains à faire fortune dans la littérature [Pas dans la source].Jack London a vécu à Oakland puis à Piedmont. Il a habité dans le quartier d’Oxford lors de sa jeunesse à Piedmont.

 

: 2020

2,00 0,00